fbpx
Santé

C’est quoi le rôle et les besoins des sels minéraux ?

Sels minéraux  participent à la vie de façon déterminante quoiqu’en doses infimes. Ils interviennent dans les réactions biochimiques du corps, en particulier hormonales, et dans les systèmes transmission entre neurones. Ils seraient également primordiaux pour la prévention des maladies infectieuses et celle et du vieillissement cellulaire.

Certains de ces éléments sont présents dans le corps à hauteur du gramme, on les appelle les macro-éléments. Parmi eux, on trouve le calcium, le magnésium, le potassium, le sodium, le phosphore, le soufre …

Chaque macro-éléments  possède son rôle propre et ses spécificités même si la plupart semblent être interdépendants, la bonne assimilation de l’un dépendant de celle de l’autre …

Une alimentation variée devrait en théorie couvrir nos besoins. Cependant, la part toujours grandissante de produits raffinés et des conserves dans notre régime alimentaire tend à remettre en cause cet équilibre naturel.

En effet, ces produits souffrent, en raison de leur conditionnement, d’un appauvrissement réel en vitamines, minéraux et oligo-éléments.

S’ajoutent à cela les déséquilibres fréquents de notre mode nutritionnel caractérisé par la moindre consommation de céréales, légumes secs, fruits et légumes frais.

Calcium :

 Le calcium joue un rôle irremplaçable dans la constitution et le maintien des os et des dents. Par ailleurs, cet anion participe à toutes les fonctions cellulaires et intervient sur le système neuromusculaire, la coagulation du sang et le métabolisme de l’eau. Il semblerait également que le calcium, comme le magnésium, ait une action protectrice indirecte contre les maladies et les accidents cardio-vasculaires et limite l’absorption des acides gras saturés.

Les carences ne sont pas rares. Elles provoquent des fourmillements, des contractures musculaires, un processus de décalcification, un retard de croissance chez l’enfant et de l’ostéoporose surtout chez les femmes ménopausées (la baisse du taux d’œstrogènes entraîne des difficultés à fixer le calcium). On prescrit du calcium dans tous ces cas et de manière préventive chez les femmes ménopausées. Il est également indiqué pour traiter certaines formes d’allergies car il fait baisser le taux d’histamine. Les principaux fournisse de calcium sont les produits laitiers qui permettent d’assurer les besoins quotidiens de l’organisme en calcium. Pour équilibrer le bilan calcique, il faut donc consommer beaucoup de lait et de produits laitiers, mais aussi veiller aux taux de vitamine D, de magnésium et de phosphore qui jouent un grand rôle dans l’absorption du calcium.

Dans quels aliments en trouve-t-on ?

Produits laitiers, saumon, sardines, graines de tournesol, graines de sésame, légumes, oranges …

 

Magnésium :

Son importance biologique a été mise en lumière et elle se révèle capitale. En effet, le magnésium participe à de très nombre uses fonctions de l’organisme. Indispensable à l’intégrité cellulaire, il joue un rôle majeur pour le système neurovégétatif et cardio-vasculaire.

Nos besoins sont évalués à 350 mg par jour (et jusqu’à 700 mg pour des sportifs). La prescription de supplémentation en magnésium est devenue chose courante, il est vrai qu’il ne se trouve en bonne quantité que dans un nombre assez  réduit d’aliments, principalement les légumes secs, les oléagineux, les céréales, le chocolat, et que la dose quotidienne nécessaire n’est pas toujours fournie par l’alimentation.

Le manque de magnésium entraîne une fragilité  des dents, des ongles, des cheveux, une sensation de fatigue et d’oppression, des états spasmophiles avec crampes, troubles du rythme cardiaque et l’hyperactivité chez les jeunes enfants. Il sera indiqué dans tous ces cas. Il s’avère utile également dans le traitement de certaines allergies : urticaire, rhume des foins, crises d’asthme. L’insuffisance de magnésium aurait également des liens avec l’athérosclérose.

Signalons aussi que l’excès de magnésium n’est pas anodin. Il affecte le système nerveux et peut provoquer des arrêts respiratoires.

Dans quels aliments en trouve-t-on ?

Les aliments les plus riches en magnésium sont le cacao, les légumes secs, les céréales complètes. Il se trouve aussi dans certaines eaux minérales.

 

Phosphore :

Le phosphore associé au calcium et au magnésium notamment pour la constitution du squelette. Il intervient par ailleurs de façon décisive dans le métabolisme des glucides et des lipides et permet à la cellule de pouvoir disposer de ses réserves d’énergie.

Les besoins journaliers se situent entre 900 et 1300 mg. Ces doses se trouvent largement fournies par l’alimentation, tous les aliments (sauf l’huile) contenant du phosphore.

On observe donc quasiment jamais de carence. Si, exceptionnellement, elle se présente, elle relève moins d’un apport insuffisant dans l’alimentation que de carences périphérique en vitamine D. ces déficits induisent des faiblesses musculaires, des troubles de la vigilance et une diminution des réflexes. Le manque de phosphore entrave la fixation du calcium, entraînant retard de croissance, ostéomalacie et ostéoporose. Il est donc prescrit en cas de déminéralisation osseuse mais aussi dans des cas d’asthénie, de crampes, d’insomnie, de troubles de l’attention, de spasmophilie et de surmenage.

 

Potassium :

Le potassium, principal cation intracellulaire, est impliqué dans le métabolisme de la cellule, la régulation du système nerveux et contribue à la synthèse des protéines et du glycogène. Il joue un rôle majeur dans l’excitabilité neuromusculaire. Une carence en potassium entraîne souvent des crampes et paralysies réversibles. Le rapport sodium/potassium intervient dans les mécanismes de l’hypertension ; une prescription de potassium soulagerait les hypertensions. Il est parfois indiqué  lors de trouble de la croissance. Le potassium à de plus un effet direct sur la teneur en sucre du sang et sa carence pourrait intervenir dans certaines formes de diabètes. Il est conseillé aux hypoglycémique.

Le potassium est présent un peu partout, et en assez fortes proportions dans les légumes (pomme de terre notamment), les fruits (banane, abricot …), les viandes et poissons.

Dans quels aliments en trouve-t-on ?

Présent dans la plupart des aliments. L’alimentation fournit une quantité adéquate de potassium.

Sodium :

Le sodium, principal cation extra-cellulaire, joue un rôle important dans le métabolisme de la cellule et régule la teneur en eau du corps. L’excès de sodium  génère des œdèmes, la rétention d’eau, l’hypertension et des troubles cardio-vasculaires. Le sodium est présent dans les aliments et le sel te table, de manière générale, nous en consommons jusqu’à trois fois trop. Il semble par ailleurs que l’excès de sel puisse aggraver les états dépressifs.

Tags

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close