fbpx
Nutrition santé

Rôle des composés phytochimiques en nutrithérapie

Définition

Les composés phytochimques sont des composés organiques issus des plantes et sont doués d’activités biologiques ayant un rôle protecteur du corps contre les maladies et anomalies. Les composés phytochimiques sont spécifiques au règne végétal. Ces composés représentent la partie médicinale des plantes et existent dans toutes les plantes y compris les algues marines.  Les fruits, légumes, grains, noix thé, herbes, algues marines et plantes sont des sources de composés phytochimiques. Il est à noter que ces composés ne sont pas des nutriments mais des protecteurs et régulateurs physiologiques. C’est cette composante de l’alimentation qui a été délaissée par la nutrition. On a donné beaucoup d’importance aux protéines lipides et glucides mais on amputé la nutrition de cette composante qui est la plus importante car en relation avec l’immunité la régulation et la protection du corps. Les composés phytochimiques comprennent:

Les carotenoides

Les flavonoides (polyphénols) isoflavones (phytoestrogenes)

L’inositol phosphates ou phytates

Les lignanes (phytoestrogenes)

L’isothiocyanates et les indoles

Les phénols et composés polycycliques.

Les saponines

Les sulfures et thiols

Les terpènes

 

Les caroténoïdes

Les caroténoïdes sont les pigments rouges et oranges trouvés dans les fruits et légumes. Les caroténoïdes ont un rôle protecteur contre les cancers, les maladies cardiovasculaires, la vieillesse, et la dégénérescence du macula

 

Caroténoïdes Aliments Source
alpha-carotène Carottes, olives.
beta-carotene Végétaux à feuilles vertes ou colorées (eg brocoli, patate douce, courge, carottes, figues de barbarie), pollen d’abeilles, propolis, miél, fleurs.
beta-cryptoxanthin agrumes, pèches, abricots, prunes noires, figues noirs,
Lutein Végétaux à feuilles comme la kalé, les épinards, les herbes vertes.
Lycopene La tomate, les pastèques,
Zeaxanthin Végétaux verts, jaune d’oeufs, pollen, agrumes,

 

Les polyphénols

Les polyphénols sont des composes naturels qui se trouvent dans la plupart des plantes, connus aussi comme des métabolites secondaires des plantes. Les aliments riches en polyphénols sont les aliments qui contiennent des plantes amères et les plantes qui brunissent au contact de l’air. Les olives, les grenades, l’artichaut, l’oignon, les pommes le thé, les raisins rouges, les fraises les noix, l’orge, les glands.

La recherche est à cheval aux USA et aussi en UE pour déterminer la quantité de polyphénols/flavonoides consommée ou à consommer pour revoir le manque en ces composés et surtout la dose journalière minimale pour ne pas avoir des problèmes e santé. Ces composés sont des protecteurs du corps et doivent être apportés par l’alimentation. Le mode de vie a permet un changement négatif grave dans la vie de l’humanité surtout en société occidentale qui a réduit sont alimentation aux protéines et sucres. La théorie des calories est une théorie d’engraissement ne tenant pas compte des composés régulateurs et protecteurs du corps. Les composés phytochimiques sont indispensables à la détoxification du corps et aussi à la régulation enzymatique et hormonale.

Une alimentation à base de végétaux y compris les algues marines, est rarement exposée aux maladies chroniques dont souffre plus de la moitié du globe. Un régime méditerranéen comprenant l’huile d’olive et le poisson et mieux classé par rapport aux régimes riches en protéines animales (viandes et lait). La définition d’un régime doit d’abord désigner les composés phytochimiques, les minéraux et les vitamines, car ce sont les composés impliqués dans la protection et la régulation physiologique du corps. Les protéines, glucides et lipides ne constituent pas un problème nutritionnel majeur du fait qu’ils sont toujours consommés et en quantités dé passantes.

Les polyphénols sont classés en composés non flavonoidiques et les flavonoides. Les flavonoides, la quercétine et les catéchines sont les plus étudiés de tous les polyphénols relativement.

Non flavonoides Sources
Acide ellagique Fraises, grenades, framboise, fruits sec
coumarines  
Flavonoides Sources
anthocyanes Fruits (raisins rouges), fruits rouges, et sombres.
catéchines thé, raisins rouges, cacao,
flavanones Agrumes surtout écorce
flavones fruits et légumes herbes
flavonols fruits, légumes, thé, raisins rouges
isoflavones Soja, légumineuses.

Mécanisme protecteur du corps

Nombre de mécanismes par les quels les phytochimiques protègent le corps contre les maladies. Cependant on observe un manque de données scientifiques sur le sujet. Nous avons personnellement étudié les effet sur certains fonctions physiologiques comme le fois et les cellules cancéreuses mais il faut bien combler les lacunes dans ce domaine. Les composés lipidiques de certaines algues marines brunes ont une activité nette sur les cellules cancéreuses. Nous avons aussi étudié l’effet de la propolis (un matériel apicole riche en flavonoides) sur les virus de l’hépatite B et C une réduction nette du nombre de copies avec une normalisation des transaminases. Certaines hypothèses ont été émises:

Les composés phytochimiques agissent comme antioxydants pour bloquer l’apparition de radicaux libres et surtout empêcher l’oxydation du cholestérol.

Les composés phytochimiques améliorent la réponse immunitaire du corps en augmentant l’apoptose cellulaire. Ce phénomène s’oppose à la prolifération des cellules cancéreuses.

Les composés phytochimiques améliorent les interactions cellulaires surtout la continuité des communication entre les cellules.

Les  composés phytochimiques altèrent le métabolisme des estrogènes pour ne pas stimuler les cellules cancéreuses.

Les composés phytochimiques peremettent aussi de convertir les béta-carotènes en vitamine A. Il faut noter que la vitamine A n’a pas uniquement le rôle  dans la vision mais aussi dans le métabolisme.

Les composés phytochimiques réparent les  dommages causés à l’ADN par les composés toxiques

Les composés phytochimiques neutralisent les carcinogènes à travers l’activation de la cytochrome P450 et la phase II des systèmes enzymatiques.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close