fbpx
Nutrition

Règle N° 3: équilibrer l’alimentation sur une semaine.

Un équilibre alimentaire bien pensé et vivables sans trop de contraintes, de frustrations et de calculs, se conçoit sur la base d’une semaine, de quelques jours et non d’une journée.
Si les excès pantagruéliques et les repas fastueux, complètement incohérents du point de vue diététique, sont à éviter, il est hors de question de vivre sans plaisir (et la nourriture y tient une part importance) ou sans satisfaire une envie ou une gourmandise naturelle.
Si un bon et copieux repas au restaurant avec dessert,
apéritifs et vins et tout à fait envisageable, il s’agit de ne pas multiplier les excès néfastes à votre santé .. et à votre moral.
Il suffit de faire un minimum attention, et d’organiser vos menus dans les jours qui suivent, de façon à rééquilibrer vos incartades alimentaires.
Certains le font naturellement, sans y penser. Par exemple, ils feront suivre une repas autour d’un barbecue, ou d’une bonne potée riche en viandes, d’un potage ou d’une salade. Ils vous diront qu’ils n’ont pas faim ou que leur corps réclame une alimentation plus légère.
D’autres, peu habitués à suivre une certaine hygiène et à écouter leur corps, auront naturellement tendance à continuer sur leur
lancée en se disant : «de toute façon, le mal est fait» ou «au point où j’en suis» …

Ceux-là devront se contrôler plus sévèrement, de façon à acquérir petit à petit des automatismes, pour ne pas continuer sur leur lancée en accumulant les laisser-aller alimentaires !

UN PEU DE COMPTABILITÉ
Au début, dans le but de prendre de nouvelles habitudes, il est conseillé de noter scrupuleusement ce que l’on mange et même de calculer la valeur calorique de ce que l’on absorbe. On a trop souvent tendance à «oublier» les grignotages et la lichette de beurre, ou petite cuiller de crème glacée..

C’est le meilleur moyen de pouvoir réagir rapidement et de reprendre le contrôle de son alimentation en mangeant moins ou en choisissant les aliments adaptés, de façon à équilibrer les apports caloriques et à varier la nature des aliments.

De cette façon, un excès n’est plus catastrophique pour la ligne et  l’hygiène alimentaire, car il est contrôlé et intégré à un équilibre bien pensé.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close