fbpx
Nutrition

les vitamines: A D E K C et leur rôle

Les vitamines jouent un rôle primordial dans l’organisme. Elles interviennent dans de nombreuses réactions biochimiques et biologiques, aident à lutter contre des infections en renforçant l’organisme, interviennent dans la maturation de certaines cellules et certains tissus.

Les vitamines permettent aussi la réparation de tissus abîmés, préviennent le vieillissement prématuré et l’apparition de certaines maladies et participent au métabolisme de nombreux nutriments et micro-nutriments… Mille bonnes raisons de ne pas laisser s’installer une carence !

  Les différentes vitamines présentent des structures diverses.  Toutes sont absolument indispensables à la vie et à la bonne marche de l’organisme et assurent chacune des fonctions spécifiques : intervention dans l’action des enzymes, dans le métabolisme des glucides, le fonctionnement de certains organes, le renouvellement des cellules …

Des études sont menées pour déterminer  leur rôle dans la prévention des cancers. Les cellules cancéreuses se développant et se propageant sous l’action de substances appelées promoteurs, les vitamines  pourraient jouer le rôle d’anti promoteurs, particulièrement les vitamines A, C et le carotène.

 Nous jouissons, en France, de l’immense privilège de ne pas avoir à souffrir de la faim et de pouvoir remplir quotidiennement nos assiettes avec une grande variété d’aliments susceptibles de nous fournir toutes les vitamines nécessaires à notre bonne santé.

Les principaux  déséquilibres vitaminiques qui sévissent en France sont imputables à nos regrettables habitudes alimentaires caractérisées par une préjudiciable pauvreté en laitages, céréales et crudités.

 

LES VITAMINES, APPORTS QUOTIDIENS CONSEILLES ET EFFETS DES CARENCES

Vitamines

Apports quotidiens conseillés

Conséquences principales des carences

A

1,5 mg

Déficience de la vision crépusculaire, troubles de la peau et des muqueuses.

D

0,01 mg

Rachitisme, décalcification des os.

E

12 mg

K

3 mg

Troubles de la coagulation sanguine.

C

80 mg

Scorbut, hémorragies, gingivites.

B

1,3 mg

Béribéri, trouble du système nerveux, insuffisance vasculaire.

B2

1,5 mg

Lésion de la peau, des muqueuses et trouble oculaires.

B3

15 mg

Pellagre, dermatite, trouble digestifs et nerveux

B5

10 mg

B6

2 mg

Trouble cutanés et nerveux.

B8

0,2 mg

B9 0,4 mg Risques de malformations du fœtus.
B12 0,005 mg Anémie pernicieuse.

VITAMINE A (rétinol)

favorise la croissance

améliore la vision (antixérophtalmique)

La vitamine A joue un rôle majeur pour la vision, notamment crépusculaire. Elle intervient également de manière sensible sur le bon fonctionnement des glandes sébacées et sudoripares, l’assimilation des lipides, et s’avère indispensable aux tissus. La bonne santé de la peau et des muqueuses en dépend. La vitamine A est indiquée lors de troubles de la croissance chez l’enfant, du traitement de l’acné, de certaines douleurs gynécologiques et des troubles de la vision. On lui attribue une action efficace contre les radicaux et le vieillissement cellulaire. Des études sont également menées pour déterminer son rôle la prévention des cancers.

La vitamine A se trouve essentiellement dans les graisse de certains aliments comme de lait,  les épinards, le beurre, les poissons et dans la partie colorées des végétaux ; il s’agit alors de provitamine A ou carotène, On conseille un minimum quotidien de 1,5 mg (4500 UI par jour).

VITAMINE D (calciférol ou antirachitique)

antirachitisme

favorise l’absorption du calcium et du phosphore

Sa présence est indispensable à la constitution du squelette et au métabolisme du calcium et du phosphore : c’est La vitamine des os. Elle s’avère donc particulièrement importante pour l’enfant et la femme durant la ménopause. On lui reconnaît aussi un rôle dans la coagulation du sang et la force musculaire. Elle est indiquée dans le traitement du rachitisme et de l’ostéomalacie, trouble caractérisé par une grande fatigue, une tétanie, des contractions musculaires et des douleurs osseuses. La vitamine D est également essentielle puisqu’elle aide, avec le phosphore et l’ensoleillement, le calcium à se fixer et participe ainsi à la prévention de l’ostéoporose.

  Les besoins en vitamine D sont infimes, de l’ordre de 0,01 mg par jour (30 UI par jour). Les aliments qui en contiennent le plus sont les poissons assez gras tels que l’anguille, le thon, la sardine, le saumon, le hareng … le foie, le jaune d’œuf ainsi que le beurre.

 

VITAMINE E (alpha-tocophérol)

antioxydant, surtout de la vitamine A

antistérilité

La vitamine E est essentielle au système nerveux. Elle possède une puissante action antioxydante qui, en piégeant les radicaux libres protège les acides gras polyinsaturés, les membranes et les cellules. La vitamine E est appelée par certains vitamines antivieillissement. Ella a entre autres, la particularité de protéger la molécule d’ADN de certaines agressions. Elle semble s’opposer à la formation d’athérome dans les artères et à la genèse des maladies coronaires. Elle participe au bon transport de l’oxygène dans le sang.

L’anémie et les troubles nerveux, l’angoisse, la lassitude peuvent relever d’un traitement curatif à base de vitamine E.

La vitamine E peut être indiquée également pour des problèmes d’essoufflement, les angines de poitrine, et même pour aider à réduire le taux de cholestérol dans le sang.

La vitamine E est très présente dans les aliments riches en acides des gras polyinsaturés, les huiles végétales telles que l’huile d’olive, les germes de céréale, les graines oléagineuses et en moindre proportion, dans les œufs, les viandes, les poissons, la papaye, le lait, les avocats.

 On estime les besoins en vitamine E à 12 mg par jour chez l’homme adulte.

 

 VITAMINE K

antihémorragique (coagulation sanguine)

fixation du calcium par les os

La vitamine K joue un rôle majeur dans les mécanismes de coagulation du sang. Elle est indiquée à titre préventif ou curatif dans les cas de troubles de la coagulation et d’hématomes.

Les besoins en vitamine K sont peu importants (3 mg par jour pour un adulte) ; ils sont couverts en partie par les bactéries intestinales et pour l’autre partie par les feuille des légumes verts.

 

VITAMINE  C (acide ascorbique)

synthèse du collagène

synthèse des globules rouges

anti-scorbutique

stimulation des défenses naturelles et immunitaires

Antioxydant

La vitamine C est absolument indispensable à l’organisme. Son rayon d’action est large et elle intervient notamment dans le métabolisme des glucides, du fer, de certains acides animés. Elle intervient également dans la formation du collagène et protège de l’oxydation  les vitamines A et E. elle  participe à la réduction du taux de cholestérol dans le sang. Le rôle éventuellement anti cancérigène de la vitamine C est actuellement à l’étude.

La carence en vitamine C génère le scorbut, grave maladie qui provoque des douleurs dans les articulations, des hémorragies sous-cutanées, une perte de poids et la chute des dents. Des subcarences avec troubles muqueux et vasculaires s’observent parfois chez le vieillard, le fumeur, ou le nourrisson on prescrit cette vitamine notamment dans les cas de maladies infectieuses, d’ulcères l’estomac, de fatigue et de convalescence.

La vitamine C aide à renforcer le système immunitaire.

La vitamine C se trouve dans les végétaux et à forte dose dans les agrumes: kiwis, agrumes, crucifères, poivron, fraises, cassis.

Les besoins Quotidiens sont évalués à 80 mg environ.

Tags

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close