Les fibres alimentaires: régulateurs du cholestérol et de la glycémie - www.BLEDOC.com
Nutrition santé

Les fibres alimentaires: régulateurs du cholestérol et de la glycémie

advertisement

L’importance des fibres dans l’alimentation humaine n’est plus à démontrer, en effet après avoir constaté l’effet du manque des fibres sur la santé humaine, les spécialistes ont commencé à inciter les gens à  consommer plus de fibres.

Les fibres n’existent pas dans les aliments d’origine animale, elles sont des composés strictes des végétaux y compris les algues marines. Les composés qui protègent la santé sont tous contenus dans le règne végétal, et tout manque ou carence expose le corps à des maladies parfois incurables, comme le cancer et les maladies cardio-vasculaires. Les fibres facilite le transit intestinal pour que les aliments ne séjournent pas longtemps dans le gros intestin sous forme déshydratée (constipation).

Les composés toxiques (cétones aldéhydes etc..) issus du métabolisme s’accumulent avec les excréments à éliminer le plus vite que possible, du fait que le gros intestin est un organe perméable à tous les composés chimiques pouvant traverser la muqueuse, ce qui peut induire une intoxication interne, à ce phénomène s’ajoute le problème des léctines contenus dans certains aliments et qui induisent des réactions indésirables dans le corps.

Un régime pauvre en fibre peut être à la base de problèmes chronique. Les fibres constituent un support physique pour la digestion, pour exploiter toute la longueur de l’intestin. Les aliments contiennent trop de composés dont certains sont à l’état complexe et ne sont absorbés qu’ils se réduisent en éléments simples pouvant servir au métabolisme ou à la synthèse. Il est impossible de concevoir un récipient réactionnel pouvant servir à l’hydrolyse et l’absorption des nutriments à partir d’aliments complexes, mais l’intestin est long de m pour pouvoir absorber le maximum de nutriment. L’intestin est en même temps un chromatographe qui sépare les éléments par leur tailles et leur affinité à l’échange et un réacteur qui sert à hydrolyser et à extraire les composés simples dont le corps a besoin.

Les fibres sont les supports mécaniques pour faire avancer le substrat selon un temps de séjour constant, faciliter le passage et régulariser le temps de séjour dans ce réacteur qui est l’intestin.

Le phénomène de prébiotique est réservé aux fibres alimentaires solubles, et aide à la viabilité de la flore intestinale très utile pour la bonne absorption.

Aide à  la régularité de l’élimination

Aide à maintenir le cholestérol à l’état normal

Aide à maintenir la glycémie à son niveau normal

Aide à maintenir le poids normal

Comment connaître le manque des fibres

Constipation

Hémorrhoides

Glycémie élevée

Taux de cholestérol élevé

Catégories des fibres alimentaire

  • Cellulose trouvé dans les graines, les légumes, les graines, les fruits comme les pommes
  • Hemicellulose, trouvé dans les grains complets
  • Polyfructoses (Inuline et Oligofructans)
  • Galactooligosaccharides
  • Gaumes
  • Mucilages
  • Pectines, trouvés dans les pommes, les fraises, les agrumes
  • Lignine, trouvée dans les racines, le blé les fruits
  • Amidon résistant, trouvé dans les bananas la pomme de terre

Comment les fibres fonctionnent ils

La fonction physiologique es fibres était déterminée par leur solubilité. Les fibres étaient classées de ce fait en fibres solubles et fibres insolubles. Les fibres solubles comme celles trouvées dans l’avoine sont connues par leur aptitude à diminuer le cholestérol dans le sang et normalisent la glycémie. Toutes les fibres solubles ont les mêmes propriétés quand à leur réduction du cholestérol et leur effet positif sur le diabète et cancer. Les fibres protègent d’un manière générale contre les composés toxiques issus du métabolisme.

Les fibres insolubles continues dans le son de blé et dans les fruits et légumes facilitent le transit intestinal et permettent une élimination facile et régulière. La classification en fibres solubles et insolubles n’est tellement significative du fait qu’on trouve les deux dans la même plante. La fonction physiologique des fibres alimentaires est plus intéressante que la classification en soluble et insoluble.

La réduction du cholestérol

Les fibres alimentaires insolubles appelées aussi visqueuses se lient aux sels biliaires pour former un complexe et rendent les sels biliaires indisponibles, le foie, qui fabrique les sels biliaires à partir du cholestérol, se trouve obligé d’en fabriquer et consomme le cholestérol. Les sels biliaires sont indispensables pour la circulation entéro-hépatique, ces composés émulsifient la matière grasse pour la rendre plus digestible par les lipases intestinales. La compléxation des sels biliaires par les fibres est ne permet pas leur restitution par le foie, ce qui conduit à leur production à partir du cholestérol et par conséquent son passage dans le sang se trouve bloqué.

La normalisation de la glycémie

Les diabétiques souffrent surtout d’une hyperglycémie juste après le repas, ceci est dû au passage rapide des aliments à travers l’estomac pour arriver au sang. Les diabétiques ne doivent pas prendre des repas lourds et ne doivent pas manger rapidement. L’alimentation des diabétiques doit être à plus de 40 % en fibres visqueux ou fibres insolubles pour retarder les aliments dans l’estomac et permettre un passage régulier et par conséquent une bonne normalisation de la quantité de glucose qui passe dans le sang. Une alimentation riche en fibres alimentaire aide beaucoup les diabétiques type 2, et empêche l’augmentation de poids qui ne joue en faveur des diabétiques des deux types.

La régularité de l’élimination

Les fibres alimentaires surtout les fibres visqueuses ne subissent aucune transformation dans le corps. Ces composés sont des supports physiques pour aider au transport des aliments digestibles à travers le tube digestif. Une alimentation riches en fibres serait en faveur d’une élimination facile et donc la constipation ne peut pas avoir lieu. Le cancer du colon est moins fréquent chez les sujets dont l’alimentation es triche en fibres insolubles ou visqueux.

Les fibres fermentescibles favorisent les bactéries du colon et intervient dans le phénomène prébiotique donnant une puissance aux bactéries amies du colon pour mieux protéger le corps. La fermentation des fibres solubles au niveau du gros intestin donne les acides gras à courte chaîne dont l’acide butyrique qui sert comme une source d’énergie pour les cellules intestinales et maintien l’intégrité du colon. Les deux autres acides gras à courte chaîne;  l’acide propionique te l’acide acétique sont utilisés par le foie et les muscles.

L’acide propionique est un inhibiteur de la HMG-CoA réductase qui est l’enzyme responsable de la production du cholestérol par le foie. En inhibant l’activité de cette enzyme on réduit automatiquement le cholestérol dans le sang.

Le phénomène le plus important dans le colon étant l’effet prébiotique des fibres solubles comme l’inuline. Les bactéries amies empêchent la flore pathogène de s’installer et augmentent l’immunité du corps.

La carence en fibre

Un alimentation pauvre en fibres alimentaires serait en faveur de nombre de maladies ; constipation, hémorrhoïde, obésité, cholestérol,

Une teneur élevée en fibres alimentaire peut aider à prévenir et même aider à guérir  certaines maladies :

  • Cancer du sein
  • Maladies Cardiovasculaires
  • Cancer du Colon
  • Constipation
  • Diabètes
  • lithiase
  • cholestérol
  • Obésité
  • Syndrome X

Sources de fibres

Les fibres sont des composes strictement liés aux végétaux et ne se trouvent pas chez les animaux. Tous les végétaux contiennent des fibres.

Excellentes sources de fibres: les navets verts, la moutarde, chou-fleur, brocoli, framboise et les feuilles vertes de légumes, les oranges, les dattes.

Très bonnes sources de fibres: la laitue, céleri, épinards, fenouil, haricot vert, aubergine, lin.

Bonnes sources  de fibres:  concombre, abricots, raisins, avoine, patate douce, betterave, blé, orge.

Tous les végétaux contiennent des fibres, les feuilles en contiennent plus que les racines et encore plus que les tubercules et graines. Les feuilles et herbes en contiennent aussi en teneur élevée, les fruits frais et secs.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close