les corps gras: huile, crème, beurre et margarine - www.BLEDOC.com
Nutrition

les corps gras: huile, crème, beurre et margarine

advertisement

Les corps gras sont de deux origines : animale et végétale. Parmi les premiers, il y a le beurre, le saindoux et la crème, le second étant toutes les huiles végétales et la majorité des margarines.
Tout le monde connaît le mal que peut faire une trop grande absorption de corps gras, mais limiter leur consommation ne veut en aucun cas dire les éliminer complètement. Ils sont nécessaires à notre équilibre alimentaire.
Le beurre :


Le beurre contient 85% de lipides : il est donc très calorique.
Il est riche en cholestérol, mais il faut néanmoins en consommer chaque jour 15 à 20 g car il contient des vitamines A et D.
Il est préférable de consommer le beurre cru car, cuit, il devient indigeste et nocif pour l’estomac. Il est même accusé d’être cancérigène.
Le beurre allégé contient environ moitié moins de lipides ; il a l’avantage d’être mou, plus facile à étaler, ce qui réduit sa consommation. Idéal à froid, il supporte mal la cuisson à haute température, mais il peut être chauffé.
Le saindoux et la graisse d’oie :
A déconseiller et à consommer exceptionnellement : ils sont très riches en acides gras saturés et affichent 985 calories pour 100 g.
La crème :


Selon les classifications, elle est rangée parmi les produits laitiers ou parmi les graisses.
C’est le corps gras le plus léger, à privilégier pour confectionner vos sauces et agrémenter vos plats. Cela est d’autant plus vrai qu’il s’agit d’une crème allégée. Vous économiserez alors 75 % de matières grasses par rapport au beurre.
Les margarines :


Émulsions de corps gras végétaux, elles sont moins nocives que le beurre car dépourvues de cholestérol et d’acides gras saturés. Elles supportent bien les hautes températures.
Les huiles :


De tous les corps gras, ce sont les plus gras. De tous les aliments, ce sont les plus caloriques (900 calories pour 100 g).
A utiliser et à consommer avec modération, mais jamais à éliminer de l’alimentation, elles offrent des saveurs et des possibilités d’utilisation très nombreuses. Huile de noix, huile d’olive, de maïs, de tournesol …
Il est important de les varier pour profiter de la diversité des nutriments qu’elles contiennent… Et pour multiplier les goûts.
Consultez l’étiquette pour savoir si l’huile supporte les hautes températures et la friture, ou si elle ne convient pas que pour les raisonnements.
Un mot concernant l’huile de paraffine, utilisée Comme laxatif : sa valeur calorique est nulle, car elle n’est pas du tout absorbée par l’organisme. Elle ne peut être chauffée et a un goût très particulier.

Tags

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close