fbpx
Santé

L’eau soin et entretien corporel

L’eau soin et entretien corporel

Les propriétés de l’eau pour le traitement de troubles extrêmement variés étaient déjà connues des anciens. L’eau tient une place de choix parmi les remèdes naturels. Elle constitue une thérapie douce et pourtant efficace. Que ce soit sous forme de boisson, à la maison sous forme de bain ou de douche, en cure thermale ou de thalassothérapie, l’eau vient au secours de nos santés fragiles ou altérées.

 

Buvez !

Un jeûne de plusieurs semaines n’est pas forcément mortel, par contre, ne pas boire pendant trois ou quatre jours s’avère fatal. Notre organisme a constamment besoin d’être hydraté. On doit ranger l’eau dans la catégorie des éléments indispensables au bon fonctionnement et à la survie de l’organisme, elle intervient dans le fonctionnement des cellules et permet les échanges entre le milieu intracellulaire et les espaces extra-cellulaires. L’eau est le premier des trois nutriments nécessaires aux besoins plastiques du corps, c’est-à-dire à l’élaboration, la réparation et la défense des tissus de l’organisme. Les deux autres sont les vitamines et les sels minéraux et oligo-éléments. Ces derniers n’ont pas d’action  énergétique propre et, tout comme l’eau, n’apporte aucune calorie.

L’eau est aussi l’un de nos premiers constituants puisque notre corps se compose à 63% d’eau, liquide diversement réparti dans les organes : le cerveau, par exemple est constitué de 80% d’eau. Nos besoins quotidiens s’élèvent à 2,5 ou 3 Litre par jour. Cette impressionnante quantité, pour nous qui buvons généralement trop peu, doit nous être fournie par les boissons à raison de 1 à 2 Litres, par l’eau contenue dans les aliments à hauteur de 0,5 à 1 Litre et par l’eau produite par le corps lui-même par oxydation des divers nutriments (200 à 300 ml).

Teneur en eau des aliments
Aliments Teneur en eau en (g/100g) Aliments Teneur en eau en (g/100g)
Abricot 80 Huîtres 83
Amande 47 Jambon 52
Avocat 70 Lait de vache 87
banane 74 Lait maternel 88
betterave 87 Lapin 70
Beurre 15 Maquereau 68
Biscotte 6 Melon 92
Bœuf 60 Morue, cabillaud 80
Camembert 5 Mouton 61
Canard 54 Noisette 5
Carotte 87 Noix 3,5
Céleri 87 œuf 74
Cerise 83 olive 70
champignon 90 Orange 87
Cheval 75 Pain blanc 35
Chocolat 2 Pâtes cuites 60,6
Chou 91 Pêche 85
Citron 89 Petit pois 74
Concombre 95 poire 83
Confiture 33 poireau 88
Crème 62 Pomme 84
Dinde 59 Pomme de terre 77,5
Emmental 34 Porc 56
Epinard 92 Poulet 70
Flétan 74 Raisin 81
Fraise 89 Roquefort 37
Fromage blanc 75 Tomate 93,5

 

Nous perdons en moyenne 2,5 litres d’eau par jour. L’eau est évacuée par les urines (une bonne hydratation du corps peut se mesurer au volume des urines qui doit être de 1,5 litre par jour), les selles. Les sécrétions gastriques, la sudation et l’évaporation pulmonaire. Un déficit en eau se manifeste à nous par la soif. Malheureusement ce signal d’alarme arrive trop tard. La sensation de soif se déclenche alors que la déshydratation des tissus est déjà en cours. On estime qu’une perte de 2% d’eau dans l’organisme réduit les capacités physiques de 20% (la pratique d’une activité physique ou sportive suppose un apport supplémentaire d’eau). Il faut donc impérativement boire sans attendre la soif, sans attendre les repas, à petites doses régulières réparties tout au long de la journée. L’eau est la seule boisson physiologiquement indispensable, elle est donc préférable à toute autre, mais, pour ceux qui n’aiment pas l’eau il reste possible d’en absorber grâce aux eaux aromatisées (Perrier, Vittel…), aux jus de fruits, aux infusions, thé et café.

L’eau provient de sources, de rivières ou de nappes profondes. Ensuite elle peut subir un traitement pour assurer l’absence de germe, de bonnes caractéristiques chimiques et physiques (ni odeur, ni couleur, ni saveur prononcées…) et enfin un conditionnement pour la commercialisation.

On distingue les eaux potables des eaux minérales. Les premières regroupent l’eau du robinet et l’eau de source conditionnée (les bouteilles portent la mention <<eau de source>> à l’exclusion de toute autre), les secondes concernent des eaux aux caractéristiques différentes les unes des autres et des marques sur lesquelles nous reviendrons.

Il n’existe aucune raison de ne pas faire confiance aux eaux potable, y compris celle du robinet. Leur qualité est la plupart du temps irréprochable. Elles réunissent toutes les conditions bactériologique, chimique, physique et organoleptique pour être bues par tous. Seul, parfois, le goût de l’eau du robinet peut justifier valablement que l’on se tourne définitivement vers les eaux minérales (dans certaines régions céréalières, les eaux du robinet ont tendance à se charger en nitrates malgré des contrôles vigilants).

Les eaux minérales reçoivent leur appellation en répondant à certains critères officiels. Leur teneur en minéraux est variable et se trouve toujours clairement indiquée sur l’étiquette. Ce point ne doit pas être considéré comme un détail. En effet, ces eaux ne conviennent pas à tout. A l’origine pour la grande majorité. Les eaux minérales, étaient réservées au traitement de certaines maladies et se prenaient en cure ; la plupart, d’ailleurs, portent le nom de villes thermales. Parmi les eaux peu minéralisées pouvant convenir à tout le monde, on trouve les marques Évian, Volvic et Pierrier (fortement gazeuse – le terme gazéifiée s’applique aux eaux qui ne sont pas naturellement gazeuses). Les eaux de Vichy et de Badoit ont la particularité d’être riches en sodium et pour la seconde, en précieux fluor. Le sel étant déjà trop présent dans notre alimentation quotidienne, il est recommandé de ne pas abuser de ces eaux, sauf raison médicale (affections hépatiques, biliaires, difficultés digestives). Les eaux de Vittel et de Contrexéville sont remarquables par leur teneur en calcium et en magnésium, souvent déficitaires dans notre alimentation. Elles sont dites également dures.

La bonne dureté de l’eau se situe entre 12 et 15° hydrotimétriques. Il faut se méfier des adoucisseurs d’eau installés dans les habitations qui s’ils permettent un moindre entartage des canalisations, réduisent parfois considérablement les richesses en calcium et magnésium de l’eau. Signalons que, pour la préparation de biberons. Les eaux peu minéralisées sont les plus adéquates (Evian, Volvic).

Marques d’eau minérales Teneur minérale Totale en (mg/L) Teneur en sodium en (mg/l)
Badoit 1600 130
Contrexéville 1900 10
Evian 300
Perrier 450 14
Vichy Célestins 3600 1330
Vichy Saint-Yorre 6400 1800
Vittel grande source 1000 5
Vittel Hépar 2700 15
Volvic 100 8

 

Boire durant les repas ne fait pas grossir comme on l’a parfois entendu dire, l’absorption d’eau augmente le volume du bol intestinal et facilite le transit. Ainsi boire beaucoup entre les repas, à jeun le matin et durant les repas sera conseillé aux personnes souffrant de constipation chronique.

En cas de maladie avec fièvre, l’apport supplémentaire en eau doit avoisiner le litre par jour.

Vivre sous un climat chaud ou effectuer des efforts physiques intenses entraînent des besoins en eau supérieurs pour compenser les pertes d’eau par sudation.

Les enfants ont des besoins en eau supérieurs aux adultes, un coup de chaleur ou une diarrhée peut entraîner chez eux une déshydratation aux conséquences graves nécessitant une hospitalisation.

Chez les personnes âgées, le pouvoir d’élimination des reins se réduit, il est essentiel pour elles de bien s’hydrater tout au long de la journée afin de soulager les reins d’un travail excessif et d’éviter l’apparition de troubles tels que les cystites et les calculs urinaires.

Il est remarquablement utile d’augmenter les rations quotidiennes d’eau et d’avoir recours à des diurétiques pour favoriser l’élimination de l’eau et des sels dans les urines en cas d’hypertension, d’œdèmes ou d’insuffisance cardiaque.

Pour reminéraliser l’organisme, vous pouvez boire, dilué dans de l’eau douce, un petit verre à liqueur d’eau de mer pure (ayez pour cela recours aux ampoules d’eau de mer vendues en pharmacie).

Attention, l’eau de mer est contre indiquée à toute personne devant suivre pour des raisons de santé un régime désodé, la teneur en sodium de l’eau de mer étant très importante.

 

 

 

Tags

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close